Exposition « Dans la peau d’un auteur jeunesse »

Combien un•e auteur•rice doit-il vendre de livres pour acheter un kilo de bananes ? Un sèche-cheveux ? Dans la peau d'un auteur jeunesse est une exposition militante qui révèle les réalités du métier d'auteur•rice de manière humoristique et très pratique.

Pour chaque livre, l’auteur signe un contrat avec son éditeur, et touche un à-valoir, soit une avance sur les droits d’auteur qu’il espère engranger. Il doit ensuite le rembourser en cumulant les fameux droits d’auteur, c’est-à-dire un pourcentage sur le prix de vente hors taxe fixé par l’éditeur. Si et seulement s’il y parvient, il commence à gagner de l’argent sur la vente de ses livres. En France, la moyenne des pourcentages est de 10 %. Mais en littérature jeunesse, pour une raison obscure ne trouvant aucun fondement économique raisonnable, hormis un usage injuste, les pourcentages stagnent aux alentours de 6 %. À partager généralement entre les auteurs des textes et des illustrations…

Alors l’auteur jeunesse sort sa calculette : « Supposons que mon livre coûte 10 € TTC (soit 9,45 € HT). Si je touche 6 %, tout livre vendu en librairie me rapporte 0,567 € »…
Et là, il pâlit : « Alors combien d’exemplaires de mes livres doivent être vendus pour que je m’offre un café à 2 € ? 4 livres ! Un paquet de couches à 15,90 € ? 28 ! Un poulet rôti à 9,90 € ? 18 ! »

Pour défendre la création jeunesse et rendre leur réalité sociale concrète, la Charte et l’ADAGP ont choisi l’humour : des auteurs et illustrateurs jeunesse ont accepté de se mettre en scène dans leur quotidien pour vous proposer Dans la peau d’un auteur jeunesse !

L’exposition, initialement présentée sur le stand de la Charte lors du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil en 2016, est constituée de douze planches. Elle est disponible en location sur demande. Pour tout renseignement, veuillez contacter La Charte.

                 

 

Exposition « Portraits d’ateliers »

L’exposition Portraits d’Ateliers montre douze artistes au travail. Leurs ateliers avec leurs outils et leurs matériaux, leurs univers graphiques et leurs techniques.

C’est à la fois un projet pédagogique et esthétique. L’ensemble de l’exposition, constitué des photos de Claudie Rocard-Laperrousaz ainsi qu’une œuvre originale par artiste, tente de cerner l’originalité de chacun, dans sa différence et sa performance.


Les techniques de création représentées sont la gravure avec May Angéli, la gouache avec Rébecca Dautremer, le volume avec les Chats Pelés, le papier déchiré avec Sara, l’huile et le collage avec Géraldine Alibeu, le fil de fer avec Christian Voltz, le stylo bille avec Dialiba Konaté, les crayons de couleur avec Kitty Crowther, l’encre de chine sur papier de riz avec Zhihong Hé, la bande dessinée avec Dominique Rousseau, l’ordinateur avec Marc Boutavant et l’impression d’art avec Jean-Hugues Malineau.

Chacuns d’entres eux ayant livré à Patricia Berreby les petits secrets de leurs créations, nous avons réuni ceux-ci, sous forme de plaquette illustrée, qui accompagne l’exposition. Ces douze personnalités mises en scène ont pour certains réalisé des petits films d’animation qui sont projetés lors de l’exposition.

Ces douze univers très riches, plastiquement et techniquement ne sont qu’un minuscule aperçu de l’étendue de la créativité en illustration jeunesse. Des dizaines d’autres mondes restent encore à explorer.

Catalogue de l’exposition

L’exposition « Portraits d’ateliers » n’est plus disponible à la location.