Actualisé le 23/10/2020

Retours sur les États généraux de l’égalité en littérature jeunesse

Nos actions - Égalité et diversité

         

Les États généraux de l’égalité en littérature jeunesse se sont déroulés il y a un peu plus d’une semaine au Centre Pompidou à Paris. L’objectif était clair :
réfléchir ensemble et questionner la façon dont chacun et chacune envisage les évolutions possibles dans sa pratique professionnelle. Débattre ensemble des pistes d’évolution et des moyens concrets pour agir.

Les rencontres, les témoignages vidéos, les partages d’initiatives, les chiffres issus de l’étude partielle du Centre national du livre, ont rythmé la journée. Des outils pratiques ont été mis à disposition du public pour faire évoluer les mentalités dans la différence de traitement femmes/hommes. Parce qu’à l’issue de cette journée, plus personne ne peut nier que des différences existent entre les autrices et les auteurs en littérature jeunesse.

La journée en chiffres
==========

  • 14 intervenant·es auteurs, autrices, partenaires, agente et éditeur·rices.
  • 90 personnes présentes dans des conditions sanitaires strictes.
  • 300 personnes qui nous ont suivi via la retransmission en direct.
  • 8 autrices et illustratrices interviewées pour la nouvelle campagne vidéo “Autrices jeunesse”.
  • 5 partenaires financiers qui nous ont soutenu pour rendre possible cette journée.

Des ressources exploitables

==========

                               La campagne vidéo “Autrices jeunesse”

La Charte a lancé, en amont des États généraux de l’égalité en littérature jeunesse, une campagne vidéo intitulée “Autrices jeunesse”. Le but ? Donner la parole aux autrices et illustratrices afin qu’elles parlent de leur parcours et de leurs difficultés d’être une femme dans ce métier. À travers 5 vidéos thématiques, elles se livrent sans filtre et nous donnent des visions différentes de leur métier.

À voir et revoir sur notre chaîne YouTube ici

                                                  Un livret d’accueil pour aller plus loin

Ce document est un condensé de la journée. Diffusé au public présent, il rassemble des références bibliographiques et des dispositifs qui aident à poursuivre la réflexion.

Revivre la journée, c’est possible
==========

Vous êtes plutôt vidéo ou lecture ? Il y en a pour tous les goûts !
Vous pouvez lire l’article de Livre Hebdo qui a couvert la journée mais également revoir l’intégralité de la manifestation en cliquant sur les images ci-dessous ou directement sur notre chaîne YouTube ici.

   

À paraître
La Revue des livres pour enfants prépare un dossier sur les États généraux de l’égalité en littérature jeunesse qui paraîtra à la fin de l’année 2020. Une affaire à suivre…

Quelques photos
Nicolas Digard, photographe de métier (entre autre) et administrateur de la Charte a souhaité immortaliser ce moment en le capturant à travers ces quelques photos.

                   

                    

 

Que se passe t-il après ?
==========
Ces États généraux de l’égalité ne sauraient s’intégrer totalement au plan d’action de la Charte si leur pendant sur la diversité n’était pas organisé. La Charte projette donc la tenue des États généraux de la diversité en littérature jeunesse pour affirmer que l’égalité et la diversité ne peuvent être dissociées. En parallèle, des formations d’autodéfense verbale et émotionnelle seront organisées et proposées aux Chartistes.

Le mot de la fin…
==========

« Parler d’égalité femmes/ hommes dans nos métiers, c’est parler de l’inégalité de traitement entre littérature jeunesse et générale, c’est évoquer le manque d’espace médiatique et de promotion des œuvres. C’est aborder la question de la visibilité des créateurs en jeunesse et particulièrement de celle des autrices. C’est aussi parler de diversité, d’ouverture de ces carrières à différents milieux sociaux, différents profils. C’est parler d’inclusion comme de la nécessité de réinterroger les modèles de réussites et peut-être de déconstruire l’image romantique des créateurs qui travailleraient hors-sol, loin du reste du monde et des autres citoyen·nes. » Jo Witek, grand témoin de la journée

Remerciements
==========
Nous tenons à remercier particulièrement nos intervenant·es, les autrices et illustratrices interviewées pour la campagne vidéo “Autrices jeunesse”, nos partenaires qui ont accepté d’intervenir et la commission égalité de la Charte.
Grâce à leur engagement dans cette action, la journée a pu être une réussite et produire de nombreuses pistes d’action pour chacune et chacun.
Retrouvez les discours prononcés par Hélène Vignal, co-présidente de la Charte et par Jo Witek, autrice :

Discours d’introduction

Discours d’ouverture

Discours de clôture

Financeurs
==========
Les États généraux de l’égalité en littérature jeunesse se sont déroulés grâce au soutien financier de nos partenaires :

* l’Adagp
* la Fondation Jan Michalski 
* la Ville de Paris
* le ministère de la Culture
* le Centre Pompidou

     

 

               

 

Actualisé le 23 octobre 2020

 

 

 

< Retour à Nos actus