Résultats d'étude

Négocier, tout un art ! L’émancipation des artistes-autrices de livres jeunesse et de BD

Actualisé le 01/07/2024

Les résultats de l’enquête

70% de la population des créateurs et des créatrices jeunesse sont des femmes. La Charte a souhaité leur donner la parole en commandant au cabinet Axiales la réalisation d’une étude pour comprendre l’influence du genre sur la pratique des négociations.

Vous pouvez la retrouver en cliquant ici ou sur l’image. Elle est également disponible sur notre site internet www.la-charte.fr

Négocier n’est pas un gros mot !

Négocier, c’est une étape-clé dans les trajectoires de professionnalisation des artistes-autrices. C’est s’émanciper de la position dans laquelle les femmes sont trop souvent cantonnées. Négocier c’est lutter pour obtenir de meilleures conditions pour soi-même, mais aussi pour toute la profession. Or, ce dialogue est très souvent redouté. Pourquoi ? Est-ce que cela est propre aux artistes-autrices ? Quels sont leurs freins? Quelles stratégies peuvent-elles mettre en place pour les surmonter ?

19 artistes-autrices témoignent

À travers le récit de quotidiens précaires de 19 artistes-autrices, mais aussi de leurs stratégies de lutte, à l’échelle individuelle et collective, apparaîtront les multiples enjeux qui se jouent dans la négociation. Durant les entretiens, ont émergé des prises de conscience, des “gouttes d’eau de trop”, des rencontres qui amènent la personne à changer, à ne plus accepter ce qu’elle était avant, à se donner des outils, des armes. C’est tout ça que la Charte propose de vous faire découvrir. Leurs témoignages ne manqueront pas de faire réagir chacun et chacune d’entres-nous.

Une étude en trois temps

Plus que des chiffres, ce sont les pratiques qui sont interrogées dans l’étude, qui se compose de trois parties distinctes :

  • Quatre types de profils de négociatrice sont présentés. On y trouvera « la redevable », « la détachée », « la professionnelle de la négo » ou encore « la précaire qui s’arme ».
  • Ensuite, les idées reçues et les freins dans les négociations seront interrogés.
  • Pour finir, un éventail de bonnes pratiques sera proposé.

Une base pour l’émancipation économique des artistes-autrices

Nous vous encourageons chacune des artistes-autrices à utiliser cette étude comme la première étape de leur émancipation économique. Il s’agit de l’envisager comme un outil pour obtenir la reconnaissance de leur métier et prendre conscience qu’elles sont productrices de valeur.

À travers les résultats, un constat s’impose : les artistes-autrices ont plus que jamais besoin d’outils pour les aider à lever leurs freins. La Charte sera présente pour vous proposer des solutions.

                           

< Retour à Nos actus